Effondrement de la tour de Berder - Mise au point des associations

Dans un article paru dans le journal Ouest-France du mardi 2 février 2021 en page locale au sujet de l’effondrement partiel de la tour de l’île de Berder les rédacteurs donnent la parole aux représentants d’une toute nouvelle association « Larmor Baden durable » constituée au soutien du projet d’hôtel de luxe du Groupe Giboire.

Sous la rubrique « le patrimoine en péril » il est précisé en caractères surlignés :

« il était urgent que le projet Michel Giboire puisse être débloqué. C’est ce blocage qui met en péril la totalité de ce patrimoine. Il faut des travaux autres que de consolidation et protection déjà faits pour éviter que cela ne se détériore un peu plus . »

Nos associations précisent qu’en réalité, cette effondrement partiel de la tour est dû au manque d’entretien et de mise en sécurité de ce bâtiment par ses propriétaires successifs Yves Rocher et Michel Giboire depuis de nombreuses années.

En dépit de toutes les alertes lancées, pour les plus récentes par le collectif et l’association partisane de l’hôtel, le Groupe Giboire, pourtant spécialiste de la construction, n’a jamais pris les mesures conservatoires indispensables.

L’effondrement partiel de la tour n’a donc rien à voir avec les procédures initiées par nos quatre associations environnementales, lesquelles visent à empêcher une extension bétonnée de 30 % des bâtiments avec création d’un parking automobile de 97 places, à mettre fin à l’occupation illégale de la pêcherie sur le domaine maritime et mettre fin à la confiscation du sentier côtier au nord de l’île.

Enfin s’agissant du permis de construire de l’hôtel de luxe à Berder, les associations rappellent que si leur premier mémoire a été déposé en juillet 2020, le mémoire en réponse de la commune et du groupe Giboire sont toujours attendus par le tribunal 6 mois après, retardant d’autant l’issue du dossier...

Les 4 Associations

Comments est propulsé par CComment