Numéro 12 - Novembre 2021

Éditorial

Dernière tentative de Denis Bertholom, maire LR de Larmor Baden pour sauver l’hôtel de luxe de Monsieur Giboire à Berder.

Nous avions déjà eu droit à un PLU sur-mesure pour Berder, à une réduction de la surface boisée protégée sur cette île, à la fermeture du passage submersible sous un faux prétexte sécuritaire, au silence de la mairie sur l’occupation illégale de la pêcherie, aux tentatives d’intimidation contre les associations environnementales, et à la constitution d’une association croupion intitulée Larmor Baden durable, en réalité entièrement dévolue à la défense du projet d’hôtel de luxe.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Le tribunal administratif a condamné les possibilités d’extension d’urbanisation avec parking automobile à Berder.

Le groupe Giboire n’entretient plus le passage submersible, laisse la tour mauresque à l’état de ruines et Michel Giboire affirme par voie de presse avoir abandonné son projet d’hôtel….

Cependant, malgré cette affirmation, Denis Bertholom a fait appel de la décision du tribunal administratif qui condamne le projet Giboire et le Groupe n’a donné aucun signe tangible de cet abandon : les panneaux du projet de construction sont toujours en place, le permis de construire n’a pas été retiré par la mairie et ni la mairie, ni le groupe Giboire, ne se sont désistés des procédures soutenues par les associations…

Aujourd’hui, Denis Bertholom et son association Larmor durable animée par le cimentier Pierre Violo et le notaire Bernard Reynis, tentent de faire croire que l’accès à Berder et le sentier côtier de l’île seraient menacés du fait de l’abandon du projet Giboire.

Voir ici l’article du Télégramme: "À Larmor-Baden, la guerre autour de Berder et du Plu continue" et ici l’article du Télégramme: «décryptage de la problématique du sentier côtier de Berder », et ici le droit de réponse de l’AQVLB à ce jour non publié, et l’avis d’un éminent juriste de droit public sur cette question.

Ce que veulent Denis Bertholom, Pierre Violo et Bernard Reynis, c’est faire planer dans l’esprit du public l’idée que le site de Berder pourrait bientôt ne plus être accessible et d’en rejeter la responsabilité sur les associations alors que le passage submersible fait partie du domaine maritime inaliénable de l’État et que le sentier côtier SPPL de Berder constitue une servitude publique également inaliénable.

Le patrimoine que prétendent défendre Denis Bertholom, Pierre Violo, Bernard Reynis et Larmor Durable n’est certainement pas celui qu’apprécient les Larmoriens et les amoureux de Berder mais c’est celui d’un urbanisme débridé au profit de quelques privilégiés et au détriment des sites les plus remarquables de la commune.


Une Délégation de Berder Ensemble à la préfecture

Cher(e)s ami(e)s,

L'hôtel 4 étoiles que le groupe Giboire s'apprêtait à construire sur l'île de Berder ne se fera pas ! Avec toutes les associations de défense de l'environnement qui ont porté l'affaire devant les tribunaux, et avec vous tous, nous nous en réjouissons ! Maintenant, il s'agit d'aller plus loin et surtout de trouver pour l'île de Berder une nouvelle vie !

Tout le monde le sait désormais, l'île est un espace remarquable et il convient de la protéger et en même temps de la rendre accessible à tous pour que Berder vive pleinement ! L'État est garant du respect de cette préoccupation.

Nous vous donnons rendez-vous devant la Préfecture pour appuyer la délégation de Berder Ensemble qui a demandé une audience au préfet, sur 3 sujets :

- Est-ce que l'État va renouveler une Autorisation d'Occupation Temporaire pour le groupe Giboire à Berder,
- Que compte faire l'État pour obtenir l'entretien de l'accès sur l'île de Berder,
- Que compte faire l'État pour garantir le respect de toutes les protections qui concernent l'île de Berder.

Nous vous donnons donc rendez-vous le

Mardi 14 décembre 2021 à 18 heures

devant la Préfecture du Morbihan, place du Général de Gaulle à Vannes.

Venez nombreux et faites venir vos amis, vos familles et vos voisins, nous avons besoin de tous !

Venez avec des bougies ou lampes frontales... pour faire la lumière sur les positions de la Préfecture..


Dernières nouvelles : Berder ensemble demande à Michel Giboire de revendre l’île de Berder!

Le groupe immobilier Giboire ayant renoncé à son projet d’hôtel sur l’île Berder, à Larmor-Baden, dans le golfe du Morbihan, le collectif Berder ensemble lui demande de vendre l’île à une collectivité comme le Département ou le Parc régional pour la rendre publique et sauver son patrimoine.

Voir l'article Ouest France du 4 novembre 2021 ici


Baden - Cabaret Russe

Dans le cadre du mois de la Russie, la commune de Baden propose une soirée et un après-midi cabaret russe :

le samedi 13 novembre à 20h30
et
le dimanche 14 novembre à 16h

Un grand et beau spectacle à ne pas manquer avec la troupe "Swing Girls and Boys". Pour en savoir plus sur cette troupe cliquez sur le lien ci-dessous :

https://swinggirlsandboy.fr

Vous retrouverez également les Baladins d'Armor qui tiendront la buvette.


L'AQVLB nous a transmis certains commentaires relatifs au projet Giboire sur l'île Berder

... Autres pistes à connaître : (au sujet de la volonté de Bertholom et Giboire de construire un hôtel sur Berder)
- une étude d'ARTELIA d'avril 2013 nommée "ETUDE SUR LE DEVENIR POTENTIEL DE L’ILE DE BERDER A LARMOR BADEN". Cette étude prouve qu'aucun projet hôtelier sur Berder n'est rentable.
- voir le projet semblable du château de Kergonano sur Baden. Les prix de vente en appart-hotels justifiraient à eux seuls l'investissement et l'achat de l'île...

... Monsieur Giboire a un autre projet caché et pour ne pas perdre la face avec l’aval du Maire, c’est de construire un immeuble d’habitation sur l’île car il n’a jamais été hôtelier mais 1er promoteur immobilier de Bretagne.
Lorsque l’on voit un appartement vendu dernièrement à Kergonano à Baden à 250 000 € pour une petite surface, cela nous laisse pantois. Le collectif social est bien loin des réalités. AVEC son grand défenseur de ce collectif de Larmor-Baden pour défendre Giboire, la réalité économique est bien autre et sort du gois. Merci pour la parution...

Brèves ...

Pays basque : des citoyens empêchent pour la seconde fois la construction d’une antenne 5G

A Saint-Martin-D’Arberoue, au Pays basque, une cinquantaine de personnes ont décidé d’occuper une ancienne bergerie pour empêcher la construction d’une antenne 5G. Ce mardi, pour la deuxième fois suite à un premier coup d’éclat victorieux en mars, ils ont réussi à empêcher le lancement des travaux. Ils sont déterminés à tenir le siège jusqu’à nouvel ordre.

Voir l'article du site "La Relève et la Peste ici


De notre correspondant à Larmor Baden ( E . Ezrec )

Pourquoi l’antenne monumentale 4G/5G de 30m voulue par Denis Bertholom en décembre 2016 et construite par la société Tech Invest ne fonctionne-t-elle toujours pas ?

L’histoire commence en décembre 2016, quand Denis Bertholom annonce « L’arrivée d’un pylône–arbre dans le paysage Larmorien . »

Comme toujours à Larmor Baden tout commence par un premier mensonge qui consiste à dire que le secteur du Moulin est le point le plus élevé de la commune (Denis Bertholom a refusé en son temps que l’antenne monumentale soit construite à Trevras quand il était conseiller municipal du temps de Monsieur Le Boru).

antenne-1antenne-2

On peut voir sur les cartes que le moulin est à 23m d'altitude, alors que Trévras est à 26m

et que le pylône aura l’aspect d’un arbre résineux du pied jusqu’aux extrémités de ses aiguilles

antenne-1antenne-2

Qu’on en juge par la photo actuelle du pylône construit !