Numéro 6 - Mai 2021

Éditorial

Une nouvelle candidature de Monsieur Denis Bertholom, Maire de Larmor Baden, aux élections départementales de juin 2021, deuxième canton de Vannes

Pour quoi faire ?

Ça n’est pas à la lecture d’une interview de Monsieur Bertholom du 28 avril 2021 sous la plume toujours complaisante d’Isabelle Jegouzo que nous apprendrons quoi que ce soit sur les motifs de cette candidature !!!

S’agit-il d’une candidature alimentaire pour cet ancien agent commercial multicarte? En effet, la rémunération d’un conseiller départemental dans le Morbihan (750 000 hab ) est de 2333 € brut et passe à 2567 € brut si ce conseiller est membre de la commission permanente. Les électeurs sont en droit de savoir quelle est l’activité réelle du candidat, et le temps qu’il y consacre.

Est-elle au contraire portée par de nobles ambitions au service de la commune, du département ou de la région ?

Denis Bertholom nous dit sans fausse modestie qu’il a une bonne expérience des collectivités locales et des fonctions d’élus ; qu’il a su s’adapter à la loi Notre de 2015 ( ndlr : loi de décentralisation, réforme de l’État et intercommunalité; qu’il est fier de son dernier mandat départemental !!!

Mais qu’en est-il vraiment de sa brillante gestion ? Des questions environnementales ? De sa gestion de l’île de Berder et des droits du public local et départemental ? de la sécurité ? De la disparition sous ses deux derniers mandats municipaux de l’école publique et de l’école privée sous contrat de Larmor Baden ?

On sait par exemple qu’avec le concours de son adjoint Paul Allouet, agent retraité de la SNCF et surnommé affectueusement Attila (car l’herbe ne repousse pas après son passage), Denis Bertholom n’a cessé de dégrader l’environnement de sa commune en autorisant l’urbanisation des secteurs remarquables de Berder ( 20 appartements et 60 logements + un parking automobile de 97 places ) et de Pen en Toul ( 20 maisons sur une parcelle remarquable en surplomb du marais classé ) + une OAT de 15 maisons ...

Toujours à Berder, Denis Bertholom a réduit l’espace boisé protégé de 70 % à 10 %, ouvrant la voie au promoteur Giboire pour détruire 3600 m² de forêt , tentative manquée grâce aux Associations et au revirement du préfet.

Denis Bertholom n’a pas hésité par ailleurs à priver la population du département pendant de nombreuses semaines d’accès à Berder sous un prétexte fallacieux de destruction massive du site par la tempête Alex. Trois heures ont suffit aux services municipaux pour rétablir l’accès intégral au sentier côtier de l’île !

Le maire s’est encore distingué en refusant de défendre l’accès au sentier côtier qui est une servitude légale de passage : aucune protestation contre le détournement du sentier par le propriétaire; aucune protestation contre la confiscation de la pêcherie sur le domaine maritime au nord de l’île ...

Il est vrai que dans le domaine de la protection de l’environnement, notre candidat aux élections départementales a fait fort :

– Abattage de trois cyprès centenaires dans le parc de la Villa Ker Isol pour y créer une route d’accès au lotissement projeté à Pen en Toul, mais dont la création est aujourd’hui condamnée par la cour d’appel de Nantes,
– Abattage sauvage de 18 arbres dans la descente du chemin de Pen en Toul vers le Marais sous un prétexte fallacieux (constat d’huissier du 17 octobre 2018),
– Implantation d’énormes containers poubelles en haut du terrain du Moulin reconnu espace remarquable protégé par la cour d’appel de Nantes,
– Implantation d’un transformateur en haut d’un terrain faisant belvédère au-dessus du Marais de Pen en Toul (Chemin du Moulin),
– déclassement d’une grande partie des espaces boisés classés de Pen en Toul.
– Implantation d’une antenne monumentale de 30 m de haut maquillée en balais brosse sur le terrain de tennis de la commune, à proximité immédiate de maisons d’habitation et d’un lotissement, ainsi que d’une école privée à moins de 300 m. L’antenne a été construite par l’industriel Tech Invest choisi par le maire sans appel à la concurrence.... On comprend la méfiance des opérateurs à s’y installer au risque de provoquer l’indignation et la résistance acharnée des riverains… ( voir Larmor de Rire )

Il faudrait aussi que Denis Bertholom nous explique pourquoi il refuse toujours l’adhésion de la commune de Larmor Baden au Parc Naturel Regional du Morbihan dont le président est David Lappartient ?

Et pourquoi se revendique t-il de la même famille politique que Monsieur Lappartient ( droite et centre ) alors qu’il fait la sourde oreille à tous ses appels pour rejoindre le Parc Naturel Regional ?

Pour les questions de sécurité, Denis Bertholom, (émule de Christian Estrosi maire de Nice ), n’a pas hésité à installer de nombreuses caméras de surveillance dans son village de 900 habitants pour le prix de 50 000 € !!!

Par contre, Denis Bertholom refuse toujours de prendre des mesures de sécurité supplémentaires pour sécuriser le passage de Berder : borne d’alerte et d’appel, bouée de sauvetage à disposition, plate à disposition des retardataires, service de passage bénévole ...etc ...etc ...

Conclusion

Il serait bien utile que Denis Bertholom nous dise pourquoi il est candidat aux élections départementales !!!

Peut-être pourrait-il commencer par répondre au questionnaire de l’association Berder ensemble qui interroge tous les candidats aux départementales sur l’avenir de Berder, ile emblématique de la commune, du département et de la région.!!!

En tout état de cause, nous offrons à Denis Bertholom nos colonnes pour répondre à toutes ces questions et justifier de sa candidature désintéressée !

La rédaction


Brèves ...

Plus de 20 000 personnes engagées dans un boycott de la 5G

Nouvel article sur le site de La Relève

Selon l’Agence nationale des fréquences, l’arrivée de la 5G se traduira par un triplement du nombre d’antennes relais et par une augmentation de près de 30% du niveau des champs électromagnétiques. Le nombre de points atypiques au sein desquels l’exposition est considérée comme forte, voire très forte, pourraient croître de 50%.

Voir l'article complet ici


Brèves ...

Berder ensemble veut co-construire l’avenir de l’île privée de Larmor-Baden

Cinq adhérents de l’association Berder ensemble ont été reçus par le préfet ce mercredi. Ils proposent de travailler à « une co-construction » d’un projet. Denis Bertholom, le maire de Larmor-Baden réagit.

Voir ici l'article du Télégramme


Préservons Berder


le 4 juin prochain
Réunion d’information
au petit théâtre d’Auray,
Place de la Pompe
de 18h30 à 20h30


le 3 juillet 2021
Manifestation
à 14h, départ de la Place de la Mairie de Larmor-Baden


Brèves ...

Morbihan. Une association d’opposants au projet hôtelier sur l’île Berder a été reçue par le préfet

L’association Berder ensemble, qui s’oppose au projet hôtelier de Michel Giboire, promoteur immobilier propriétaire de l’île Berder, à Larmor-Baden (Morbihan), a été reçue par le préfet ce mercredi 5 mai 2021, à Vannes.

Le 4 juin, Ensemble protégeons Berder organisera une réunion publique, au petit théâtre d’Auray, à 18 h 30, afin de restituer les résultats du questionnaire et d’informer les citoyens sur l’avancée du dossier.

Voir ici l'article de Ouest France


Brèves ...

Rien n’a changé sur le gué de l’île Berder

Nouvel article sur Berder et la sécurité du gué,

Vu sur le site de la Qualité de la Vie à Larmor Baden.

Voir l'article ici


Les plages de Larmor Baden

Rappel : En vertu de l’article L.2213-23 du Code général des collectivités territoriales :

« Le maire exerce la police des baignades et des activités nautiques pratiquées à partir du rivage avec des engins de plage et des engins non immatriculés. Cette police s’exerce en mer jusqu’à une limite fixée à 300 mètres à compter de la limite des eaux.

Le maire réglemente l’utilisation des aménagements réalisés pour la pratique de ces activités. Il pourvoit d’urgence à toutes les mesures d’assistance et de secours.

Brèves ...

Camping Ker-Eden à Larmor-Baden : le conseil d’état siffle la fin des procédures

Le site de la Qualité de la Vie à Larmor Baden nous informe du dernier jugement du conseil d'état.

Loi Littoral appliquée à Larmor-Baden, les constructions illégales devront être détruites !

Voir ici les articles de presse

Décision du Conseil d'Etat contre la ville de Larmor-Baden

Voir ici le rapport du Conseil d'État à l'encontre de la commune de Larmor Baden

Décision du Conseil d'Etat contre Ker-Eden

Voir ici le rapport du Conseil d'État à l'encontre de la SNC KER EDEN


Brèves ...

Sécuriser le gué de Berder à Larmor-Baden : les solutions des internautes

Interrogés sur la sécurité du gué de l’île de Berder, à Larmor-Baden, les internautes sont mitigés. Certains évoquent des idées pour mieux signaler le danger des marées quand d’autres insistent sur le civisme des passants. Florilège.

Voir ici l'article du Télégramme


Candidates, candidats aux élections départementales et régionales, à vous la parole !

L'association Berder Ensemble nous communique une lettre ouverte destinée aux candidats aux élections départementales et régionales. Vous trouverez ci-dessous cette lettre, ainsi que les questions qui leur sont posées.

Madame, Monsieur le/ la candidat.e,

Berder est une île d'une surface de 23 hectares dans le Golfe du Morbihan. C’est un espace naturel remarquable dans un environnement maritime exceptionnel ayant la particularité d'être accessible à pied à marée basse pendant environ 2 fois 4 heures sur 24 heures. Cela en fait un point d'observation du Golfe extraordinaire, mais aussi un lieu qui de tout temps a été investi par les promeneurs, par les familles...