Numéro 1 - Décembre 2020

Éditorial

Le journal de Larmor & Baden, nouvelle publication numérique d’opposition constructive, s’ouvre sous le signe du rapprochement entre les communes de Larmor et de Baden dont la scission est intervenue le 15 mars 1924 par décret présidentiel.

Aujourd’hui, cette division paraît complètement obsolète et ne sert plus que les intérêts d’une petite coterie identitaire flattée par quelques édiles soucieux avant tout de préserver leurs sièges !

L’aménagement du territoire, l’urbanisme et l’environnement, les services et les réseaux, le réchauffement climatique et la modification du trait de côte en liaison avec la montée des eaux, toutes ces questions doivent être traitées au niveau du territoire des deux communes. Nombre d’entre elles le sont déjà au travers de Vannes agglomération.

À titre d’exemple, Larmor Baden a perdu ses deux écoles publique et privée sous contrat au cours des deux dernières mandatures municipales parce que, selon les normes académiques, une commune de moins de 1.000 habitants ne peut conserver son école. Il aurait suffi à un maire courageux de mettre en œuvre la procédure de fusion des deux communes qui aurait permis à la nouvelle municipalité fusionnée de décider de conserver un établissement à Larmor Baden et plusieurs à Baden.

Il est également évident que les deux communes fusionnées seraient aujourd’hui intégrées dans le parc naturel régional…

Au travers de son courrier des lecteurs et de tribunes libres, le journal de Larmor & Baden donnera la parole à toutes celles et ceux qui voudront que nos deux communes travaillent la main dans la main vers plus de solidarité et d’efficacité.

La Rédaction

Le Courrier des Lecteurs

Débrancher Guyomard… Enfin !

Larmor-Baden observerait-elle la trêve des confiseurs ?... En apparence ça y ressemble, et ça repose ! Mais méfions-nous de l’eau qui dort... A Larmor, c’est comme aux Galeries Lafayette, il se passe toujours quelque chose. Certes, les agitateurs du collectif Guyoboire ont cessé de jacter dans les médias, sur les réseaux et même sur le site de la Qualité de la Vie où leur déversoir d’insultes et de haine semble s’être tari, mais on les imagine mal céder à l’envie de remettre une pièce dans le juke-box, à moins peut-être qu’on leur en ait intimé l’ordre...

Une petite histoire des deux communes

La commune de Baden a été peuplée dès le néolithique. De nombreuses traces de cette époque sont toujours visibles dont le dolmen de Toulvern.

Florilèges de commentaires recueilis sur le site de la Qualité de la Vie à Larmor Baden

Liste (non-exhautive ??) des postes occupés par M. BERTHOLOM Denis

Vice-président de la Compagnie des Ports du Morbihan (C.P.M.),
Président Directeur général de la société EQUIPEMENTS DU MORBIHAN S.A.,
Administrateur de la société ATOUT PORTS,
Trésorier du CAUE du Morbihan,
Conseiller départemental du canton de Vannes 2,
Membre de la commission permanente du Conseil départemental,
Membre de la commission "Finances, ressources humaines et sécurité" du Conseil départemental,

Découverte des îles Kerguelen

le 12 février 1772

Brève incursion aux îles Kerguelen, soumis aux tempêtes des quarantièmes rugissants, battu par les vents et la bourrasque, longtemps « terra incognita » , et pourtant d’une superficie presque équivalente à celle de la Corse...

S’il fallait un prétexte pour évoquer les Kerguelen, il suffirait de parler de son grand découvreur missionné par Louis XV en personne pour devancer nos éternels rivaux anglais dans la découverte du fameux continent antarctique supposé assurer l’équilibre physique du monde.

Première lettre ouverte à Monsieur Bertholom,
Maire de Larmor Baden.

Monsieur Bertholom,

Lors du conseil municipal du 26 octobre 2020, après épuisement rapide de l’ordre du jour, vous avez donné la parole à plusieurs conseillers municipaux qui de façon concertée ont entrepris de stigmatiser et injurier l’Association Qualité de la Vie à Larmor Baden et ses adhérents.

Tous ces propos ont été enregistrés et rapportés partiellement par la presse locale, Ouest France et Le Télégramme.

Ces invectives proférées en audience publique contre certains de vos concitoyens n’ont donné lieu à aucun démenti ni aucune excuse de votre part.

Vous n’avez pas davantage donné la parole aux représentants de l’ Association à l’issue du conseil municipal.

Un exemple de fusion : La Faute-sur-Mer et L’Aiguillon-sur-Mer envisagent de fusionner

Ouest France, du 9 décembre 2020

" Ce mardi 8 décembre, les deux communes les plus au sud de littoral vendéen ont voté une résolution commune pour étudier la création d’une commune nouvelle. Le premier pas vers une fusion.

" Les conseils municipaux de L’Aiguillon-sur-Mer (2 100 habitants) et de La Faute-sur-Mer (700 habitants) se sont réunis simultanément mardi 8 décembre. Un symbole pour débattre d’un sujet commun : la création d’une commune nouvelle. Les deux communes collaborent déjà sur de nombreux thèmes, à travers un Sivom (syndicat intercommunal à vocations multiples) existant depuis 1975.